Español  romana  English

Michel Wattremez

L'art romanesque de Ionel Teodoreanu 

dans La Medeleni (1925-1927)     

Domaine: lettres

Discipline: études roumaines

Université: Université de Provence, Centre d'Aix

Date de soutenance: 16.02.1995

Jury

M. J.-C. BOUVIER, professeur, Université de Provence, président

M. Valerie RUSU, maître de conférences habilité, Université de Provence

M. Cicerone POGHIRC, professeur, Université de Bochum (Allemagne), rapporteur

M. Eugen SIMION, professeur, Université de Bucarest (Roumanie), rapporteur

M. Georges TAVERDET, professeur, Université de Dijon, rapporteur

Pages: 510

Volumes: 2

Références bibliographiques: 108

Accès à la thèse   

Mots-clés en français:

Roumanie

Teodoreanu, Ionel

Roman

Récit spéculaire

Image

Enfance

Roman de formation

Résumé 

Reçu traditionnellement en Roumanie comme le romancier de l'enfance, Teodoreanu illustre dans La Medeleni (A Medeleni) la formule occidentale du roman- fleuve, avec des personnages aux caractères différenciés, exploitant l'infinie possibilité des actes de parole. L'artiste est un maître du dialogue et de la scène, du contrepoint et du récitatif, qui adopte une écriture sur le vif, en totale harmonie avec le système de représentation d'un âge plus évoqué que décrit. Donnant sa cohérence à un récit de ruptures et de discontinuité, la figuralité dévorante de La Medeleni vise à atteindre l'ineffable de la sensation, et ouvre à une écriture tiraillée entre souffrance et volupté une perspective vertigineuse évoquant l'esthétique baroque. Le roman de Teodoreanu obéit plus aux règles du récit initiatique qu'à celles du Bildungsroman, révélant sa modernité extraordinaire par son caractère auto-référentiel, sa dimension spéculaire, sa composition digressive, offrant un parfait exemple d'éclatement des genres et de désagrégation du narratif dans le panlyrisme.

Michel WATTREMEZ

 

Accueil / Home